Création d’un séminaire Humanités Numériques

Initié en janvier 2014, ce nouveau séminaire, proposé par la MSH-B en collaboration avec l’IBSHS de l’UBO, est une réponse à l’échelle régionale face à l’émergence de nouveaux projets de recherche en sciences humaines et sociales liés au contexte de numérisation, d’indexation, de référencement et de diffusion des données.

Co-dirigé par Nicolas Thély (APP, Rennes 2) et Sylvain Laubé (Centre F. Viète, UBO), le séminaire est animé par une équipe composée de sept autres chercheurs : Didier Chauvin (Prefics, Rennes 2) , Serge Garlatti (LabSTICC,, Telecom-bretagne) , Aurélie Hess (CERHIO, CNRS), Stéphane Loret (MSH Ange Guépin), Erwan Quesseveur (ESO, Rennes), Christine Petr (IEP de Rennes, CRAPE), Alexandre Serres (Urfist de Rennes), Geoffrey Williams (LiCoRN, UBS).

Le séminaire s’adresse aux enseignants-chercheurs, ingénieurs, doctorants, faisant partie des 10 UMR et 29 équipes d’accueil rassemblées autour de la MSH-B, mais aussi aux bibliothécaires des SCD concernés par les humanités numériques, aux acteurs institutionnels et du monde du privé.

Le séminaire se fixe plusieurs objectifs :

  • structurer une communauté de pratique à l’échelle de la Bretagne ;
  • identifier les projets en cours et ceux en émergence ;
  • identifier les besoins (méthodes, compétences, personnels, réseaux, etc.) ;
  • créer une grille d’analyse pour évaluer des projets en « Humanités numériques » déposés dans le cadre d’appels à projets régionaux, nationaux et internationaux ;
  • contribuer à la mise en place d’un réseau national des séminaires en humanités numériques (EHESS, Ecole Normale de Lyon, MESHS, etc.) ;
  • La mise en commun des moyens autour de problématiques communes pour le développement plus efficace de projets numériques;

La thématique du séminaire concerne l’identification d’un projet de recherche en humanités numériques. Quels en sont les grands traits, les principes, les acteurs, les ruptures et les continuités épistémologiques ? Quels rapports avec les enjeux liés à la modélisation des connaissances (web sémantique, 3D, Système d’Information Géographique, …)  à l’open data ainsi qu’aux nouvelles formes d’éditorialisation du savoir ? 8 projets réalisés, en cours ou en émergence ont été présentés et discutés dans le cadre des 4 séances du séminaire. La présentation des projets répond à une grille de questions élaborée en vue de contribuer à la construction d’outils pour l’aide à ’évaluation des projets en humanités numériques. Les séances se déroulerent dans les salles immersives du territoire breton.