Séminaire 2018 : Réception et transmission

Le séminaire Humanités numériques de la Maison des Sciences de l’Homme en Bretagne inaugure en 2018 une nouvelle formule qui consiste en un rendez-vous annuel consacré à l’étude des travaux d’une figure emblématique des humanités numériques. Johanna Drucker, professeure au département des sciences de l’information à l’UCLA, est l’invitée de la première édition.

Organisé par le groupe de travail Humanités numériques de la MSHB, en partenariat avec l’École nationale des chartes et avec le soutien d’Humanistica et du RnMSH, le séminaire a pour objectif de proposer une réflexion théorique et critique autour de la réception, par la communauté scientifique francophone, et de la transmission des concepts développés par Johanna Drucker dans ses travaux.

Ce séminaire se tiendra le 8 février 2018 à la MSHB et en simultané à l’UBS Lorient. Il sera précédé par une séance du séminaire mensuel consacré aux humanités numériques de l’EHESS  qui aura lieu le 7 février également en présence de Johanna Drucker.

Programme

Conférence

Introduction
par Nicolas Thély, professeur en art, esthétique et humanités numériques, Université Rennes 2 ; directeur de la MSHB

Modèles d’interprétation : Investigations graphiques / enquêtes épistémologiques et autres sujets pertinents pour la création, la description et la gestion de documents et de métadonnées
par Johanna Drucker, Bernard and Martin Breslauer Professor of Bibliographical Studies, University of California Los Angeles

Atelier

Introduction
par Sylvain Laubé, maître de conférences en histoire des sciences et des techniques, Université de Bretagne Occidentale et Morgane Mignon, ingénieure en humanités numériques, MSHB

Session 1 : Études théâtrales et humanités numériques

Pour une historiographie numérique du théâtre : formes visuelles, constructions du savoir et manifestation de l’incertitude
par Ioana Galleron, professeur en langue et littérature françaises, Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3

Discutant : Aurélien Berra, maître de conférences en langues et littératures anciennes, Université Paris Nanterre

Session 2 : Pratiques savantes et éditorialisation

Aesthesis et éditorialisation dans les formats de la publication savante
par Robin de Mourat, doctorant en esthétique, humanités numériques et design, Université Rennes 2 ; designer et développeur d’interfaces, SciencesPo

Discutant : Pierre Mounier, directeur adjoint pour l’international, OpenEdition

Session 3 : Digital art history et culture analytics

Theatre Analytics
par Clarisse Bardiot, maîtresse de conférences en arts, Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis

Discutante : Fatiha Idmhand, professeure en lettres et littératures hispaniques, Université de Poitiers

Conclusion
par Geoffrey Williams, professeur en sciences du langage, Université Bretagne Sud