Séminaire Humanités numériques #3 – TEI et modélisation des données de recherche

Lundi 3 mai 2021
14h – 17h
En visioconférence
Maison des sciences de l’homme en Bretagne

Initialement prévue en mars 2020 et reportée, cette troisième édition du séminaire Humanités numériques s’inscrit en amont de la programmation d’Humanistica 2021, le colloque annuel de l’association francophone des humanités numériques, qui se tiendra du 10 au 12 mai à l’invitation de la MSHB, de l’université Rennes 2, du SCD Rennes 2, de l’URFIST Bretagne-Pays de la Loire, des Champs Libres, du musée de Bretagne et de l’INRIA.

L’objectif de ce séminaire est de proposer une réflexion sur les pratiques de modélisation des données de recherche en sciences humaines et sociales, en considérant la diversité à la fois des standards de description utilisés et des types de données traitées (textes littéraires, œuvres musicales et iconographiques…).

Cette demi-journée se tiendra en deux temps :

Lou Burnard interviendra tout d’abord pour une conférence introductive portant sur l’histoire de la Text Encoding Initiative, depuis sa fondation dans les années 1980, et sur l’évolution de ses usages.

Puis, cette contribution sera poursuivie par un atelier auquel participeront Johanna Daniel (Université Lyon 2 – INHA), Marianne Froye (Université de Franche-Comté) et Bernard Jacquemin (Université de Lille). Ce sera alors l’occasion de croiser plusieurs retours d’expérience sur des pratiques méthodologiques et épistémologiques multiples en matière de modélisation de données.

Les échanges avec les participant·e·s seront animés par Geoffrey Williams (Université de Bretagne Sud), Florence Thiault (URFIST de Bretagne et Pays de la Loire – Université Rennes 2) et Fatiha Idmhand (Université de Poitiers).

Le séminaire bénéficie du soutien de l’association Humanistica et du Réseau national des Maisons des sciences de l’homme. Sa programmation scientifique a été conçue par le groupe de travail Humanités numériques de la MSHB.

Programme

14h00 | Introduction par Nicolas Thély (MSHB – Université Rennes 2) et Martin Grandjean (Université de Lausanne, co-président du comité scientifique du colloque Humanistica 2021)

14h05 | Conférence
Rêve ou cauchemar : comment maîtriser le tigre TEI ?
par Lou Burnard, co-fondateur de la Text Encoding Initiative

14h45 | Discussion avec la salle. Modération par Geoffrey Williams (Université Bretagne Sud)

15h00 | Pause

15h10 | Atelier
Introduction par Florence Thiault (URFIST de Bretagne et Pays de la Loire – Université Rennes 2) et Fatiha Idmhand (Université de Poitiers, porte-parole de l’association Humanistica)

15h15 | Marianne Froye (Université de Franche-Comté), Frénaud numérique : une expérience d’encodage plurigénétique

15h45 | Johanna Daniel (Université Lyon 2 – INHA), Construire, enrichir, partager : retour d’expérience sur la constitution d’un corpus d’estampes

16h15 | Bernard Jacquemin (Université de Lille), Modélisation, préservation, transmission. Le patrimoine musical pour ses usagers

16h45 | Discussion avec la salle

Inscription

Pour participer, rendez-vous sur le formulaire en ligne sur le site de la MSHB.

Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au vendredi 30 avril.

Les codes de connexion à la visioconférence seront transmis par mail aux participant·e·s le jour du séminaire.